Le fret intermodal : quatre UTI
1   2   3   
Fret  
Fret  >  Intermodal  >  UTI
News  Mediarail.be
Sur quatre UTI utilisés, trois  font partie du transport non-accompagné : les conteneurs, caisses mobiles et semi-remorques ne demandent en effet pas la présence du chauffeur, qui peut prendre un autre chargement pour le retour. De plus, les terminaux de transbordement font aussi office de parking, dans l'attente d'un transbordement et d'un départ de train, souvent en soirée ou au petit matin. Le transport accompagné répond davantage à la faculté de passer un obstacle, comme la mer ou un col montagneux difficile, particulièrement l'hiver. Résumons les rapidement.

Hier
Les conteneurs
Les semi-remorques
Les semi-remorques, ou camionnage, sont une technologie adoptée par l'économie de la route, le mode le plus utilisé pour le transport de fret terrestre. C’est le rival le plus sérieux des chemins de fer. Depuis 50 ans, quelques transporteurs routiers pionniers ont eu l'idée de charger des semi-remorques sur des trains, par un chargement vertical. Pendant de nombreuses années, la hauteur d'angle est restée la principale pierre d'achoppement du transport intermodal. En raison de la présence des roues, les semi-remorques doivent être chargées sur un wagon spécial équipé d'une poche surbaissée reccueillant les roues de la semi-remorque. Contrairement aux conteneurs, les semi-remorques ne peuvent pas être empilées. En effet, de nombreuses caisses se composent de bâches tendues sur une simple armature, ce qui ne les rend absolument pas rigides ni empilables. La manutention nécessite un équipement spécial avec quatre bras de préemption comme illustré ci-dessous.
>>> voir en détails
Les conteneurs sont bel et bien une économie de nature océanique. Leur origine provient de la logistique militaire dont la méthode a été appliquée à l'économie maritime et portuaire, permettant aujourd'hui de charger et décharger plusieurs milliers de tonnes de/vers un navire en quelques heures. Les dimensions ont été approuvées par un comité économique et technique de l'ONU dans les années 60 et elles sont aujourd'hui devenues les dimensions ISO standards appliquées aux 15 millions de conteneurs en service dans le monde entier. A l'extérieur du terminal portuaire, les conteneurs peuvent être chargés sur des trains, des barges ou des semi-remorques, ce qui rend le concept de conteneur si «intermodal». En Europe, les dimensions sont toutefois légèrement plus courtes que sur une semi-remorque, limitant leurs capacités d'emport. Les conteneurs sont de construction très rigides et donc empilables. Leur manutention se fait par le dessus à l'aide d'un spreader.
>>> voir en détails
Aujourd'hui
Demain
Les caisses mobiles
Les camions complets (transport accompagné)
Elle ressemble aux semi-remorques, mais sans leurs roues. Elles ne sont pas des conteneurs tels que décrit plus haut. L'avantage d’une caisse mobile est d'éviter le poids mort du camion avec ses roues, et de pouvoir être chargées sur tout type de wagons, sans plancher surbaissé. Son inconvénient est clairement sur le côté routier : contrairement aux semi-remorques, il y a deux châssis, un pour le camion, un deuxième pour la caisse elle-même, alourdissant la tare du camion. Les caisses mobiles peuvent avoir des dimensions courtes, analogues aux conteneurs de 20 pieds, particulièrement intéressant pour les camions avec remorques, que l'on trouve en abondance en Europe rhénane et alpine. Les caisses mobiles peuvent en outre être dotées de 4 béquilles rétractables pour la manutention directe par camion. Le chargement est similaire à celui d’une semi-remorque, avec quatre bras de préemption à partir de quatre points situés au niveau du plancher, comme illustré ci-dessous.
>>> voir en détails
La route roulante est un transport ferroviaire de véhicules routiers complets, remorque et tracteur avec chauffeur, avec utilisation de wagons à plancher très surbaissé. C’est la version ferroviaire du ferry traversant la mer, avec chargement à l'horizontal et sans grue. C’est un transport accompagné où le chauffeur prend place à bord d’une voiture couchette ou d’une voiture-coach classique, et dont le voyage compte comme temps de repos. Pour atteindre la hauteur de 4 mètres de coin, les wagons ont un plancher ultra-surbaissé sur toute leur longueur, ce qui exige des roues de wagon de très petit rayon, provoquant davantage d'usure. Le chargement est effectué par les chauffeurs de camions eux-mêmes. La route roulante fait, depuis les années 2000, l'objet de recherches et d'innovation techniques, notamment par l'adoption de wagons à bogies standard tout en maintenant le chargement horizontal. La vue ci-dessous montre la route roulante germano/alpine.
>>> voir en détails
1   2   3