-  Concept et moyens de production

1   2   3 
Suède  >  Fret  >  Entreprises  >  Green Cargo  >  Concept, moyens de production et politique verte
News  Mediarail.be
>  Concept et moyens de production - Politique verte - Secteur bois & papier - Secteur intermodal
>  SJ Gods - Hector Rail - Inlandsbanan - LKAB - NetRail - Railcare T - RushRail - Svensk Tågkraft - Tågab
Demain

La rame 4010-005 au départ de Salzbourg-Hbf pour un voyage à destination de Vienne via Linz (le 12 avril 2017, photo Mediarail.be)
© Green Cargo media press center
Green Cargo AB est une société de fret ferroviaire suédoise appartenant à l’État suédois et fondée en janvier 2001, laquelle a repris les activités de ce qui s’appelait alors SJ Gods, suite au démantèlement des SJ (Statens Järnvägar) en diverses entreprises autonomes. Son siège social se situe à Solna.

Green Cargo a ainsi repris la totalité des ressources et des services de SJ Gods et a le statut de société suédoise à responsabilité limitée appartenant à 100% à l'État suédois. Elle est donc maître de ses recrutements, de ses achats et de toute sa politique commerciale. Green Cargo est aujourd’hui une entreprise de logistique qui gère le transport de marchandises par chemin de fer en Suède et à l’étranger, en coopération avec d’autres partenaires. Elle est totalement indépendante et son siège social est situé à Solna. Green Cargo propose aussi le transport par camion à destination et en provenance de ses entrepôts pour offrir de manière classique ses services de porte à porte. Les effectifs étaient de 1.900 personnes fin 2018 et l'entreprise réalise un chiffre d’affaire annuel de 4,3 milliards de SEK (410 millions d’euros). 
Caractéristiques

Opérateur : 
Anciennement : 
Actionnaires actuels : 
  
Branche :    
Segment commercial :
Transport international :
Filiales principales :



 
Premiers services :  
Employés :  
                  
                 
Siteweb officiel : 
Réseaux sociaux : 
Entreprises similaires : 

Green Cargo AB
SJ Gods
État de Suède à 100% 

Transport marchandises
Tous types de fret
Oui
Green Cargo Fastigheter AB Terminal de Hallsbergs AB  
Green Cargo Logistics  
AB  
NTR AB
01 janvier 2001
1.900 (2018)


http://www.greencargo.com/

Hektor Rail, Inlandsbanan, LKAB, Tågab,...
L'entreprise n'a pas de spécialisation particulière et offre des services dans tous les segments du fret ferroviaire. Elle fait circuler près de 400 trains par jour et produit près de 63% des trains/kilomètres dans le secteur du fret.
La traction
Green Cargo exploite environ 360 locomotives dont le parc se répartit comme suit : 
Les Rc ASEA
La société a hérité d’une importante flotte de locomotives Rc, véritable icône de l’époque ASEA, construite en 366 exemplaires et 8 versions, entre 1967 et 1988. Les Rc ont fait leur temps mais, un peu comme les 7200, 22.000 SNCF ou les vénérables Re 4/4 II des CFF, on les bichonne pour les maintenir en service. Leurs 3.600kW montrent cependant des limites quand Green Cargo veut allonger et alourdir ses trains, dans l’optique de faire mieux avec moins de convois. Les engins comprennent
- Rc2 1007 à 1136
- Rc4 1137 à 1200
- Rc4 1251 à 1322

42 machines Rc2 ont subit une rénovation entre 2007 et 2010 par Bombardier Västeras (Suède) et Bombardier Randers (Danemark), et furent alors reclassées en type Rd. Elles ont désormais le GPS, une technologie antidérapante pour traiter la problématique des feuilles mortes et des équipements interopérables permettant d’effectuer des missions avec d'autres types de locomotives, dont les T44 diesel.

6 machines Rm, 1257 à 1262, font aussi partie du lot.
© Henrik Sendelbach via wikipedia
© Hugh Llewelyn via licence flickr
Les TRAXX Bombardier
Pour l’international, Green Cargo s’est alors logiquement tournée vers les incontournables TRAXX de Bombardier F140 AC2 de type BR 185, locomotives vendues dans toute l’Europe, et destinées à être exploitées sur l’itinéraire reliant la Suède, le Danemark et l'Allemagne, jusqu’au grand triage de Hambourg-Maschen. Les six machines qui constituaient le pool traction avec l’ancienne joint-venture avec la DB ont été repeintes aux couleurs de la compagnie Suédoise, et forment un parc de 16 machines numérotées de Re 1423 à 1438
© Green Cargo / Jenni Carnudd
Les CC Transmontana
Une surprise récente fut la commande de 8 machines CC Transmontana à la société roumaine Softronic, capable d’emmener le double de la charge admise jusqu’ici par les vénérables Rc4 des années 70, soit 3.000 tonnes. « Les deux premières locomotives Transmontana Co-Co évaluées permettront de mettre en place une logistique plus efficace, en particulier pour les trafics plus lourds », justifiait en 2017 à Railway Gazette Jan Kilström, président de Green Cargo.
© Softronic
Les T44
Ces locomotives ont été livrées entre 1968 et 1987 et étaient équipées d'un moteur à deux temps V12 cylindres de type GM EMD 12-645E de General Motors (GM-EMD). La partie électrique provenait également de General Motors. En 2007, la modernisation de ces locomotives a été lancée par remplacement du moteur par un MTU 12V 4000 R43. Elles ont aussi reçu un système intégré permettant d'être couplées par des locomotives électriques. Au total, 62 locomotives ont été modifiées et ont été classées dans la série de construction Td.
© Mikko J. Putkonen via wikipedia
Les V5 
Les V5 ont été construites de 1975 à 1978 par Henschel. Dans les années 90, les locomotives de l'ancienne entreprise SJ étaient peintes en orange / bleu. En 2001, les locomotives ont été affectées à Green Cargo et ont été classées dans la série GC V5.

D'autres engins de manoeuvre sont utilisés en différents endroits du réseau Green Cargo. Un grand nombre de locomotives Z70 ont été vendues en 2015 à Nordic Re-Finance, une entreprise de leasing.
© Urban Enell via wikipedia
Les ateliers de traction
© Green Cargo media press center
Green Cargo exploite trois ateliers de maintenance en propre, dont le plus important se situe à Eskilstuna, lequel s’occupe de l’entretien des wagons, des opérations et d'entretien de locomotives, du lavage, de la peinture et de la tôlerie des wagons. Le dépôt est chargé de la maintenance lourde des locomotives : 
- Maintenance préventive, entretien courant, inspection et maintenance des locomotives électriques et diesel; 
- Révision de bogies et de locomotives électriques et diesel; 
- Projets de reconversion, y compris les études de conception et la documentation technique y afférente.

Cet atelier est aussi dédié à la maintenance pour d'autres opérateurs. Deux autres dépôts assurent une maintenance plus légère, à Boden et à Gävle. Green Cargo doit gérer un parc d'environ 5.000 wagons.
Production
Green Cargo exploite environ 400 trains de marchandises chaque jour, ce qui équivaut à une capacité d’environ 10.000 camions, et dispose de 270 sites fret en Suède et dans quelques villes de Norvège. Nous reviendrons plus en détail dans les pages suivantes sur les secteurs et les trafics produits par l'entreprise. 

De manière globale, Green Cargo rappelle une évidence bien connue du secteur ferroviaire, lequel est, par nature, à forte intensité de capital et dépend d’un vaste catalogue de ressources pour fonctionner efficacement. Étant donné la proportion importante de ressources fixes sous forme de matériel roulant et de travailleurs, « il est important que la société atteigne sur un cycle économique un niveau de rentabilité stable afin de générer un retour sur investissement. » En 2017, le rapport annuel notait qu'environ 35% des ventes de Green Cargo étaient en devises étrangères, principalement en euros. L’affaiblissement de la couronne suédoise par rapport à l’euro avait renforcé la compétitivité de Green Cargo sur le marché international. L'entreprise reconnait être mise sous pression par les prix plus bas de la concurrence ferroviaire, mais aussi du secteur routier.

Green Cargo a des activités non seulement en Suède mais aussi en Norvège, où les affaires semblent plus difficiles à développer. Le partenariat avec DB Cargo a cessé fin 2018, de sorte les trains vers l'Allemagne se font en propre jusqu'au triage de Hambourg-Maschen, où il est souvent possible de voir une Traxx aux couleurs de la compagnie. 
Sur le plan des ressources humaines, 1.900 personnes travaillent au sein de la société. Les perspectives en besoins humains indiquent que Green Cargo doit adopter une approche prévisionnelle à long terme pour recruter et former les bons employés. La société connaît actuellement une forte demande de transport, principalement au centre de la Suède : « Nous manquons de personnel dans de nombreux endroits du pays, dans le même temps, nous constatons que nos clients ont de plus en plus besoin de plusieurs transports supplémentaires et de solutions temporaires. Nous avons du mal à répondre aux besoins de nos clients et ce n’est pas bon. Pour nous, il s’agit d’un problème grave et crucial, que nous nous attachons à résoudre », a écrit sur l’intranet le PDG Jan Kilström.

L’entreprise s’attend à ce qu’il manque 50 à 60 conducteurs par mois. Une pénurie que l’on connaît aussi ailleurs en Europe ! Sur le marché du travail, la bonne réputation de Green Cargo en tant qu’employeur attrayant tiendrait, selon l’entreprise, à « son profil environnemental », ce qui devient un atout de plus en plus important compte tenu de la concurrence qui pratique elle aussi la « politique verte ». Mais cela ne suffirait pas. Un nouveau modèle de travail est actuellement mis au point avec les syndicats. Un service restreint serait également offert aux conducteurs de train qui ne font pas partie de la réserve de personnel.
© Green Cargo media press center
Adhésion à une politique "verte"
Green Cargo n’aurait pas pu s’appeler comme telle s’il n’y avait pas derrière une politique « verte ». Les questions de durabilité figurent en bonne place dans l’agenda politique et social. Green Cargo est certifiée ISO 14001 et conformément aux exigences de cette norme, la politique environnementale ainsi que les aspects environnementaux bien identifiés constituent la base des activités de l’entreprise de fret ferroviaire. 
 
Green Cargo est membre de l’un des groupes de travail du Réseau pour les transports et l’environnement, qui traite des problèmes environnementaux dans le secteur des transports. La répartition entre modes de traction en 2018 était de 3% de trains diesel, 2,6% de camions et 94,4% de traction électrique. Sa fourniture d’énergie fait appel exclusivement à l’énergie éolienne et à l’hydroélectricité sans carbone. C’est la seule société de transport de marchandises suédoise à détenir le certificat Good Environmental Choice de la Société suédoise pour la conservation de la nature. 
 
Green Cargo a pu atteindre sa position de numéro un du secteur des transports en matière d’environnement grâce à deux facteurs principaux. D’une part, via une demande pressante chez Trafikverket, le gestionnaire d’infrastructure ferroviaire suédois, de ne lui fournir que de l’électricité verte. Et d’autre part, Green Cargo a rencontré un nombre considérable de clients sensibilisés au changement climatique, ce qui a permis à la société de tirer parti de son avantage environnemental. Nous verrons plus bas qu’il y a d’autres exemples de « marque verte » au sein de la compagnie.
En 2008, le gouvernement suédois avait donné son soutien aux programmes d’investissements dans le climat, «Klimp», qui était est un outil permettant d’atteindre les objectifs suédois pour le climat formulé dans la stratégie du pays depuis 2002. Klimp a permis aux municipalités et à d’autres acteurs locaux de recevoir des subventions pour des investissements à long terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les subventions ont été distribuées à cinq reprises par l’Agence suédoise de protection de l’environnement entre 2003 et 2008. C’est ainsi que Green Cargo a reçu 3,7 millions d’euros à titre de soutien à son programme de renouvellement des moteurs diesel de ses locomotives T44, permettant à la société ferroviaire de xxxxxxx
© Green Cargo media press center
réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en permettant d’importantes améliorations en matière d’efficacité énergétique.
La T44 373 en tête d'une rame vide pour rondins de bois (photo S. Miley toerist via wikipedia)
La société fait aussi du marketing pour le Good Environmental Choice, un label de la Nature Conservation Association suédoise. « En tant que client, vous pouvez donc acheter chez Green Cargo des transports labellisés Good Environmental Choice (…) vos transports fonctionnent de manière efficace sur des rails ayant un très faible impact sur le climat et contribuent à une meilleure prise en compte de l’environnement, du climat, des animaux, des plantes et des personnes dans la production d’électricité. » Pour une même quantité d’émissions de dioxyde de carbone, une tonne de marchandises parcourt 2 km en camion, 20 km en bateau et 900 km en train. C’est ainsi que parle la section environnementale de l’entreprise. Manifestement, faire du train en tenant compte du climat n’est pas un énième plan de com’, c’est une réalité. 
1   2   3