Deux techniques de manutention
1   2   3   
Fret  
Fret  >  Intermodal  >  Manutention
News  Mediarail.be
Le transport intermodal est incontournable avec l'accès à un terminal spécialisé, lequel est doté d'équipement de manutention pour charger et décharger les UTI du rail vers la route et vice-versa. La manutention dépend fortement du type d'UTI utilisé. Pour faire court, seul la robustesse du conteneur maritime permet une préhension par les quatre coins supérieurs. Une technique impossible avec les caisses mobiles et les semi-remorques, qui n'ont pas la robustesse des conteneur et qui imposent une préhension par pinces au niveau du châssis inférieur. Les camions complets, eux, doivent être chargés par une rampe en bout de rame ou via une technique latérale.
Hier
La manutention verticale
La manutention horizontale
Le chargement vertical est le plus facile et le plus utilisé. Sa technique repose sur son mode de préhension, qui dépend de l'UTI à manipuler. Ce type de transbordement requiert des terminaux munis d'équipements lourds pour la manutention, par portiques ou reach stacker.
>>> voir en détails

Les conteneurs, robustes mais lourds, on l'avantage d'être empilés et d'être manipulés via leurs quatre coins normalisés ISO, dans lesquels viennent se greffer un système d'accrochage monté sur un spreader. Les conteneurs sont donc manipulés uniquement par la face supérieure.
>>> voir en détails

Les caisses mobiles et les semi-remorques, plus fragiles et plus légères, ne peuvent pas être empilées. Elles sont souvent constituées d'un simple châssis muni d'un travelage supportant une bâche. La préhension de ce type de caisse s'effectue d'office par le niveau inférieur au niveau du châssis, par des bras spécialisés. 
>>> voir en détails

Le spreader est un cadre de manutention normalisé ISO et qui est conçu pour la préhension des conteneurs. Il est placé sur toutes les grues et portiques intermodaux. Il peut aussi être mixte et être armé des quatres bras spécialisés pour la préemption des caisses mobiles.
>>> voir en détails
Le chargement horizontal sur wagon est une invention qui a pour origine le monde routier, qui a toujours voulu embarquer un camion complet sur le train. Ce mode de chargement est le plus simple et ne demande pas d'appareillages de manutention sophistiqués, puisque c'est le chauffeur du poids-lourd lui-même qui effectue les manoeuvres d'embarquement. Il s'apparente en cela au chargement de camions sur un ferry et cette technique, appelée ferroutage est donc destinée uniquement au transport accompagné.

Depuis les années 80, les pays alpins - Allemagne, Suisse, Autriche - ont mis en place une Rollende Landstraße, une route roulante qui embarque les camions complets, tracteur inclus. Les wagons sont à plancher ultra bas et munis de très petite roues. Le chargement se fait via le dernier wagon, à la queue leu leu. Le terminal est très simple et ne comporte aucun équipement spécifique, en dehors des voies d'accès.
>>> voir en détails

Dans les années 2000, le boom du transport intermodal a permis l'éclosion d'autres techniques de transport horizontal. Le but est de s'affranchir des coûteuses grues ou portiques nécessaires au transbordement vertical. Sont ainsi apparus les systèmes latéraux tel Mobiler ou le très sophistiqué CargoBeamer. Le chargement de biais est aussi une autre solution mise en pratique par Modalohr et le suédois Kockum Industrier.
>>> voie en détails
Aujourd'hui
Demain
1   2   3