-  Concept et matériel roulant

Autriche  >  Grandes lignes  >  WESTBahn
News  Mediarail.be

>  WestbahnÖBB Intercity et EurocityÖBB Railjet  - DB Intercity
>  RegioJet - Leo Express - CD Railjet
>  Autres privés réguliers : NTV Italo - Thello - Virgin Rail - Flixtrain - HKX - Locomore - Transdev - MTR - ILSA
>  ÖBB Nighjet - CFF - Trenitalia - PKP Intercity - Renfe 
Hier
Aujourd'hui
Demain
La rame 4010-005 au départ de Salzbourg-Hbf pour un voyage à destination de Vienne via Linz (le 12 avril 2017, photo Mediarail.be)
Partagez cette page
WESTbahn GmbH est une entreprise ferroviaire autrichienne fondée en 2008 et est une filiale à 100% de Railholding AG. Le nom WEST n'est pas dérivé de la ligne Vienne-Salzbourg qui porte le nom historique de Westbahn, mais par les quatre lettres du fondateur, WEhinger STefan, un ancien cadre de l'entreprise publique ÖBB. Nous dirons que le hasard fait bien les choses...

Le propriétaire de Westbahn est Railholding AG . Elle a été fondée le 16 octobre 2008, et était détenue à 50% par Stefan Wehinger et Hans Peter Haselsteiner (photo). La SNCF est entrée au capital en juin 2012 à hauteur de 26%.  
Depuis le 1er avril 2015, le capital est réparti entre la Fondation privée de la famille Haselsteiner (49,9%), la SNCF (17,4%) et le suisse Augusta Holding (32,7%). Le co-fondateur Stefan Wehinger a quitté l'entreprise dès 2012 et a vendu les parts qu'il y détenait encore. Il a été remplacé par Erich Foster, également un ancien cadre des ÖBB, toujours en poste en 2018. 

À l'origine, Railholding AG détenait 49% de WESTbus, faisant penser à Regiojet ou Flixtrain. Mais en 2016, Rail Holding s'est retirée de l'activité bus et a vendu sa participation de 49% au profit de Blaguss.

L'arrivée d'un concurrent sur les voies autrichiennes n'a pas été de tout repos. Le 30 juin 2009, un accord-cadre sur la répartition des capacités d'infrastructure pour les années 2011 à 2016 était conclu avec ÖBB Infra. Il s'agissait d'emblée d'offrir un service cadencé à l'heure entre Vienne et Salzbourg. À cette époque, l'entreprise publique ÖBB était en plein démarrage de son nouveau concept Railjet. Et comme l'infra est logée dans la même holding que le transporteur public...

Le 11 décembre 2011, les premiers trains WESTbahn entamaient une nouvelle aventure sur le segment grande ligne en Autriche, entre Vienne et Salzbourg.
Caractéristiques

Opérateur : 

Filiale / Division : 
  
Branche :    
Segment commercial :
Transport international :
Premiers services :   
                  
                 
Type de train : 
Constructeur(s) :
 
Traction :

Siteweb officiel : 
Réseaux sociaux : 

Entreprises similaires : 
Westbahn Management GmbH
Filiale 100% de   Railholding AG
Transport voyageurs
Grande ligne
Non
11 décembre 2011

17 automotrices KISS
Stadler
-

https://westbahn.at/
Facebook

Leo Express, MTR
Les automotrices WESTbahn
Comme ses homologues Leo Express, et plus tard MTR, la politique maison est d'acquérir du neuf et d'offrir de la fréquence. Pour diminuer les coûts, l'entreprise exclut la traditionnelle exploitation par rame comprenant voitures de seconde main + locomotive louée, comme le font Regiojet et Flixtrain. L'idée est ici d'utiliser plutôt une automotrice régionale et de la transformer en train intercité grande ligne. C'est Stadler qui empoche les deux commandes.

En 2018, la flotte de WESTbahn était composée de 17 rames commandées en trois tranches (années de livraison) 
2011
série 4010
93 85 4010 001–007
6 caisses - 150m
501 places
2017
série 4010
93 85 4010 008
6 caisses - 150m
526 places
2017
série 4110
93 85 4110 009–017
4 caisses - 130m
326 places
Un exemplaire à quatre caisses de la série 4110, ici en cours de test (photo Downloadbereich WESTbahn)
En Autriche, c'est la première fois que l'on utilise des rames à deux niveaux pour le segment grande ligne. Les automotrices de WESTbahn sont basées de manière constructive sur les rames Stadler RABe 511 du S-Bahn de Zurich et sont désignés par le fabricant comme KISS, ce qui signifie 'Komfortabler Innovativer Spurtstarker S-Bahn-Zug' (train S-Bahn rapide, confortable et innovant). L'intérieur a cependant été adapté à une utilisation grande ligne, comme on va le voir plus loin.

West Plus
Les automotrices de série 4010 sont considérées 'Einheitsklasse' - à classe unique - , même si une voiture d'extrémité est notée 'Plus'. Nous verrons plus loin de quoi il s'agit. Pour la deuxième commande de 2015, l'arrangement de sièges a été révisé avec plus de tables, de coins de salon et de sièges rabattables supplémentaires. En première classe «West Plus», il y a maintenant des sièges en configuration 2 + 1 au le pont supérieur d'une voiture d'extrémité (photo ci-contre), tandis que la configuration 2 + 2 est conservée dans le pont inférieur, où un double siège est vendu pour une seule personne pour plus de confort. Cette  West PLus a maintenant des lumières de lecture individuelles.

Voiture d'extrémité de classe PLUS de la 4010 007. Dans cette série la salle supérieure comporte des sièges en 2+2 (photo Mediarail.be)
Les 3 ou 5 autres caisses des automotrices KISS WESTbahn comportent tous des sièges en configuration 2+2, des toilettes ainsi qu'un coin café. Des banquettes longitudinales sont disposées en extrémité de salle supérieure. La disposition comporte des blocs de 4 sièges avec table ou en coach 2 par 2, les dos de sièges disposant de tablette. 

Le schéma ci-dessous montre les différentes configurations ainsi que le coin café. Originalité dans un train : il y a des toilettes femmes et hommes différenciées...
(Sauf mention, photos de presse WESTbahn)
Un des quatre coins café sur une KISS à 6 caisses
Voiture intermédiaire d'une 4010 et zoom sur la mention du coin café (photo Mediarail.be)
Trois voitures intermédiaires sont équipées de toilettes séparées pour les hommes et les femmes, celles des hommes comportant un urinoir. Une voiture (la W400), est accessible aux fauteuils roulants au niveau inférieur. À l'étage inférieur de la voiture centrale, il y a des porte-bagages, où une étagère peut être rabattue pour accueillir les bicyclettes apportées .
Les vélos ne sont pas oubliés : ils peuvent être fixés à des supports présents sur la plate-forme d'embarquement, de sorte qu'on peut en embarquer jusqu'à 16 répartis tout au long du train, là où c'est indiqué sur les portes..
Rampe à vélo incorporée (photo Veloviel)
Côté technique
On l'a dit, les KISS WESTbahn sont basées de manière constructive sur les rames Stadler RABe 511 du S-Bahn de Zurich. Seules les voitures de tête ont des bogies moteurs. Avec un moteur par essieux, les 4010 et 4110 développent 8× 500 kW et sont aptes à 200km/h. L'accélération est de 0,85 m / s²  sur les 4010 et 0,9 m / s² sur les 4110.

Les carrosseries légères sont intégralement en aluminium d'après les dernières normes en matière d'exigences en sécurité passive contre collision (EN 15227) et conforme aux exigences minimales en matière de résistance requises pour toutes les structures de véhicules ferroviaires (EN 12663).

Du côté des accès, les planchers des plateformes sont à 570mm du niveau des rails. Pour la commande des 4110, WESTbahn a profité de l'occasion pour mettre en œuvre des innovations, en intégrant l'expérience des cinq premières années d'exploitation. Suite à plusieurs incidents lors de croisements à grande vitesse dans certains tunnels, les 4110 ont subit une adaptation importante au niveau des portes d'accès : elles sont désormais univantail plutôt que double ventaux comme sur les 4010. L'étancheïté aux ondes de pression est désormais intégrale et les 4110 disposent de nouveaux bogies.
Une des 4110 au sein de l'usine d'Altenrhein en Suisse. On voit bien les portes désormais univantail (photo Stadler)