1   2   3 

 -  Le service des trains

Autriche  >  Grande ligne  >  ÖBB  >  Railjet
News  Mediarail.be

>  ÖBB Intercity et Eurocity
>  ÖBB Railjet - CD Railjet Westbahn
>  ÖBB Nighjet - CFF - Frecciabianca - PKP Intercity - Renfe
>  Privés réguliers : NTV Italo - Thello - Leo Express - Regiojet - FlixtrainVirgin Rail - Transdev - MTR - ILSA
Hier
En résumé
La carte ci-dessous montre l'étendue de réseau à l'horaire de 2018. Il recouvre une partie du réseau déjà exploité par le matériel ÖBB au temps des Eurocity et Intercity d'avant 2008. Les Railjets ont donc logiquement repris à leur compte les liaisons les plus utilisées, comme l'axe Munich-Vienne-Budapest et la ligne transalpine Vienne-Innsbrück-Zürich.

Cette page présente quatre parties : 
> Chronologie des mises en service successives;
> Service à bord
> Horaires, temps de parcours et tarification
> Quelques livrées publicitaires

Railjet et la concurrence
Les Railjets sont confrontés à deux concurrents sur certaines liaisons : 
- avec WESTBahn sur l'axe Vienne-Salzbourg depuis 2012;
- avec RegioJet sur l'axe Vienne-Prague depuis décembre 2017.

La carte ci-dessous montre l'exploitation des Railjets et les concurrents présents à Vienne. WESTBahn, compagnie privée autrichienne, est la plus offensive puisqu'elle propose un train chaque demi-heure sur Vienne-Salzbourg à l'aide d'automotrice Stadler, avec un concept plus low-cost. Regiojet, entreprise privée tchèque, exploitait déjà ses trains en Tchéquie sur Prague-Brno avant de prolonger ses services sur Vienne depuis décembre 2017. Sur Vienne-Prague, la concurrence demeurait timide avec 4 trains par jour contre 7 Railjets. Ces derniers sont exploités à l'aide des rames de l'entreprise publique tchèque CD et ne constituent pas un concurrent pour les ÖBB, mais une coopération, particulièrement visible sur le tronçon Vienne-Graz. La présence des Railjets au-delà de Munich était toujours très faible en 2018.
Aujourd'hui
Demain

 - 2018

Wien - Praha concurrence
Regiojet
Wien - Salzburg
concurrence   WESTBahn
Graz - Praha exploité par les CD Railjet
Chronologie du service des trains
14 décembre 2008
Le 14 décembre 2008, les quatre premiers Railjets débutèrent leur service en double rames de 14 voitures sur la ligne Vienne - Budapest et sur la liaison Munich - Vienne - Budapest. Entre Munich et Vienne, quatre paires de trains Eurocity et un ICE fournissaient les services supplémentaires nécessaires pour tenir un cadencement de deux heures. A partir d'avril 2009, trois paires de Railjet, un ICE et deux Eurocity classiques opérèrent entre Munich et la capitale autrichienne. Ces deux derniers furent ensuite remplacés respectivement le 14 juin 2009 et le 4 septembre 2009 par les nouveaux Railjet. 
2009/2010 - Tyrol et Vorarlberg 
À partir de juin 2009, la liaison Vienne-Salzbourg-Innsbruck est exploitée par Railjet. Certains seront prolongés dès décembre 2009 sur le mythique Transalpin, vers Feldkirch et Bregenz en Autriche, et graduellement vers Buchs puis Zurich, atteignant la Suisse. Les trois paires d'Eurocity Vienne-Zurich seront dès juin 2010 intégralement exploité par Railjet, faisant disparaître sur cette ligne le matériel suisse des CFF, dont les célèbres voitures panoramiques.
2011 - Vers la Carinthie et au-delà de Munich
D'octobre 2011 à novembre 2011, les lignes Vienne - Graz et Vienne - Klagenfurt - Villach furent progressivement desservies par Railjet . Le temps de trajet des trains Railjet restèrent identique aux trains Eurocity et Intercity classiques, étant donné que la Südbahn n'autorise pas des vitesses supérieures à 160 km/h. À l’horaire 2011, une liaison Budapest- Frankfurt par Railjet est lancée uniquement les vendredis, samedis et dimanches par prolongation d'un service Budapest-Munich. Les samedis, dimanches et lundis, les trains quittaient Wiesbaden pour le trajet inverse via Munich, Salzbourg, Vienne et Budapest. A cette occasion, les bogies SF400 du Railjet pouvaient démontrer leur pleine potentialité en montant à la vitesse maximale de 230 km/h, pratiquable sur la NBS Nürnberg-Ingolstadt.
Le RJ68 poussé par la 1116 205 prêt au départ en gare de Budapest en février 2013 (photo Ronit Bhattacharjee via licence flickr)
2012 - Concurrence, ligne nouvelle et nouvelle gare à Vienne
L'année 2012 est une année faste pour l'Autriche ferroviaire, et par-delà pour les services Railjet, avec trois évènements d'importance en une seule année. En décembre 2011, un nouveau venu apparaissait sur les voies autrichiennes : la société privée WESTBahn. Celle-ci optait pour un concept plus low-cost avec 13 paires de trains par jour exploités à l'aide d'automotrices KISS du constructeur suisse Stadler. C'est la première fois que les ÖBB étaient challengés sur leurs propres terres.

Les deux autres changements apparaissent fin 2012 côté infrastructure. Il y a d'abord la Neue Westbahn, une ligne nouvelle qui dédouble la grande artère historique Vienne-Salzbourg, mais seulement sur les 50 kilomètres entre Vienne et la petite ville de St. Pölten, dont le temps de parcours passe ainsi de 41 à 25 minutes. Pour la première fois, l'Autriche met en circulation commerciale régulière des trains à 230km/h et la signalisation ETCS de niveau 2. Le temps de parcours des 317km de  Vienne à Salzbourg est ainsi ramené de 2h53 à 2h22 et les autrichiens ne se lassent pas de déclarer qu'ils font partie du club des trains à grande vitesse. Sauf que l'UIC définit la grande vitesse au-delà des 250km/h, mais ne soyons pas rabat-joie...

Enfin le troisième évènement marquant est l'ouverture dans la foulée de la Neue Westbahn des premières infrastructures de la toute nouvelle gare de Vienne-Central  - Wien Hauptbahnhof -, qui dote la capitale de sa première vraie gare de passage, avec un contournement sud via Wien-Meidling. La gare complète ne sera terminée qu'en 2015 et va progressivement marginaliser le célèbre terminus de Wien-Westbahnhof. Nombre de Railjet y étaient encore bien présents jusqu'en 2015...

2014 - Destination Prague et l'aéroport de Vienne Schwechat
On se rappelera le deal passé avec les České dráhy - l'entreprise publique tchèque -, qui acheta 7 ensembles Railjet identiques aux Railjets des ÖBB, à quelques détails près. Les ÖBB en profitèrent pour achalander la liaison Vienne-Graz, qui devient ainsi cadencée à l'heure, tout en introduisant les rames tchèques reliant Prague toutes les deux heures. Dès décembre 2013, le service Graz-Vienne fût donc constitué pour moitié des trains joignant Prague, tandis que l'autre moitié était un service destiné à Wien-Hbf et, par la suite, à l'aéroport de Schwechat. Au final, un joli coup double réussi où Vienne devient le centre d'une grande étoile ferroviaire de l'Europe centrale où les Munich - Budapest croisent les Graz - Prague. Quand Railjet s'impose...  
Ce sont toujours des Railjets, mais ils ont la couleur des České dráhy - l'entreprise publique tchèque, à laquelle les ÖBB prêtent quelques locomotives 1216 arborant la même livrée. Ce RJ75 pour Graz quitte Vienne que l'on voit au fond (photo TGr_79 via licence flickr)
En décembre 2014, certains Railjets ont commencé à desservir en direct l'aéroport de Vienne-Schwechat. dans un premier temps, ces liaisons directes n'ont concerné que des Railjet en direction de Salzbourg, Innsbrück et Bregenz. Le service sera ensuite étoffé vers la fin de l'année 2015 avec des premières liaisons directes entre Graz et l'aéroport de Vienne.
2015 - Wien-Hauptbahnhof entièrement terminée
La nouvelle gare centrale de Wien-Hauptbahnhof est entièrement terminée. Elle s'impose avec son architecture  high-tech et offre à Vienne un nouveau symbole. Elle voit désormais transiter la grande majorité des trains grande ligne des ÖBB. L'ancien terminus de Wien-Westbahnhof n'intègre plus aucun Railjet, Intercity ou Eurocity des ÖBB. Seul le concurrent WESTBahn propose de cette gare un train par heure. Wien-Hauptbahnhof devient ainsi, par le jeu des correspondances, un hub ferroviaire pour l'Europe centrale.
2016 - Ressources matérielles complètes et Railjet "régionaux"
Courant 2016, les 420 voitures Siemens 'Viaggio' étaient toutes livrées à ÖBB-Personenverkehr AG. Avec les 49 autres dèjà livrées aux CD, le parc Railjet complet était de 469 voitures formant 47 rames. Depuis quelques temps déjà, les rames Eurocity et Intercity avec voitures Ampz/Bmpz des années 90 sont de moins en moins présentes sur le réseau, à l'exception notoire du service Munich-Innsbrück-Vérone, cadencé aux 2 heures. C'est un des derniers grands axes qui manquait encore à la reconversion Railjet. Dès décembre 2016, les ÖBB exploitaient dorénavant 6 Railjets entre Graz et l'aéroport international de Vienne, via la nouvelle gare centrale Wien-Hauptbahnhof.

Mais l'année 2016 marque surtout l'instauration d'un second service sur l'axe Vienne-Salzbourg, soit 2 Railjets par heure, avec une différence : la nouvelle liaison fait 9 arrêts intermédiaires contre 2 pour l'autre service. On obtient alors un Vienne Hbf-Salzbourg en 2h53 en Railjet "régional" contre 2h22 en Railjet "direct". Mais avec des avantages considérables pour de petites villes comme Amstetten, Wels ou Attnang-Puchheim, non touchées par le réseau Railjet original, et désormais en liaison directe avec Vienne ou Salzbourg. L'art du service... 
Nouvelle relation cadencée Railjet "régionale", exploitée depuis le 11 décembre 2016
Relations Railjet cadencées existantes
Railjet "régionaux" prolongés vers le Tauern et le Zell am See depuis le 11 décembre 2016
2017 - L'Italie rejoint le réseau Railjet
Depuis décembre 2017, deux Railjets reliant Vienne Hbf à Villach sont prolongés jusqu'à Venezia Santa Lucia via Tarvisio et Udine. Les locomotives 1216 017, 018 et 020 - aptes au 3kV italien -, ont pour l'occasion été repeintes avec le design Railjet. C'est la première fois que l'Italie est ainsi intégrée au confort Railjet. L'expérience devrait ainsi servir à une éventuelle conversion de l'axe Munich-Vérone et - pourquoi pas -, d'une liaison prolongée de Graz vers Ljubljana, en Slovénie, dont le réseau fonctionne aussi sous le 3kV continu...
2018 - Railjet fête ses dix ans d'existence
Le programme Railjet de 2018 est résumé ci-dessous. Que remarque-t-on côté international ?
- Budapest est desservie par 8 Railjets, dont 4 proviennent de Munich et 1 de Zurich. On y rajoute encore 2 Eurocity classiques ce qui fait au total 10 aller-retours Vienne-Budapest;
- Prague et Munich reçoivent chacune 7 Railjets, tandis que Zurich en accueille 5 et Venise 2.

Côté national, on remarque que la grande dorsale transalpine de Feldkirch à Vienne est desservies par 11 Railjets cadencés, en provenance soit de Zurich, soit de Bregenz. La grande artère de la Westbahn (à ne pas confondre avec l'entreprise privée concurrente), supporte un trafic de 38 Railjets quotidiens, dont les 20 "régionaux". Si on y ajoute le trafic du concurrent WESTBahn, cela fait près de 3 trains par heure toute la journée.

Le trafic sur la ligne du Tauern est partiellement connecté de Salzbourg jusqu'à Vienne avec les Railjets Régionaux via Linz, offrant des services directs aux régions traversées (et aux stations de ski de Bad Gastein, Bad Hofgastein,...). 

Enfin, l'intérêt de la fusion de 2 rames Railjets est démontré, avec les services vers Munich et Bregenz en tronc commun entre Salzbourg et Vienne, puis chacun poursuivant sa route de son côté. En sens inverse, on voit que 4 services RJ en provenance de Munich se détachent à Vienne pour poursuivre vers Budapest. Le concept permet aussi de doubler la capacité de certains Railjets les week-end de vacances, vers les stations de ski.

 - 2018

RJ "régionaux"
RJ fusionnés de Salzburg
à Wien
RJ fusionnés de Salzburg
à Wien
Eurocity classiques
1   2   3